Retours sur notre participation au « savoirs des jardins » à Allinges le 2 Octobre et au « Marché du terroir » à Bons en Chablais le 14 Octobre.

Ce furent deux très belles journées pour nous !

Nous avons été très heureux de partager notre expérience, notre savoir-faire avec toutes les personnes qui ont visitées notre stand.

dl-031016-savoirs

La dégustation de nos sirops confectionnés avec les plantes aromatiques du jardin ont été très appréciés par les nombreux visiteurs.

jardin_allinges_sirops

Vincent a été très convaincant pour vanter les vertus et mérites de notre huile de millepertuis que nous préparons chaque année par macération et solarisation pour entretenir nos articulations très sollicitées de jardinier et aussi pour soulager nos différents maux…

millepertuis

Les vertus de l’ortie

L’ortie a mauvaise réputation, nous la connaissons tous, ne serait-ce que pour s’y être piqué un jour. Mais ce que nous ignorons souvent, c’est que cette plante possède des principes actifs majeurs :

  • de nombreux minéraux (dont calcium, chlore, magnésium, manganèse, potassium, soufre, zinc, silicium et fer en importante quantité)
  • des vitamines (notamment B2, B5, B9, K, C et provitamine A)
  • des oligo éléments (manganèse, silice, potassium, soufre)
  • de la chlorophylle en grande quantité

Les bienfaits de l’ortie sont connus depuis l’Antiquité. C’est l’une des plantes médicinales les plus efficaces, utilisée sous de nombreuses formes (décoction, cataplasme, etc.) selon l’effet désiré : diurétique, antirhumatismal, anti démangeaison, etc.

Les feuilles d’ortie peuvent être utilisées en infusion, en cataplasme, en lotion ou en décoction, fraîches ou même sèches.

De notre côté, nous aimons préparer les feuilles d’ortie en soupe, avec des courgettes. Cette préparation, idéal pour l’automne, est des plus tonique !
Venez la tester au Jardin !

Pense-bête : une fois chauffées, les feuilles d’ortie perdent leur caractère urticant.

De belles terrasses voient le jour

Le défi du printemps au Jardin :
Comment créer un nouvel espace de culture avec un ensoleillement maximum, une hauteur de travail pratique, et un gagne temps sur l’entretien ?

La réponse que nous avons trouvée :
En aménageant un talus livré aux herbes et ronces indésirables.

La solution :
– Diviser le talus en 3 terrasses ;
– Planter des piquets d’acacia ;
– Mettre des couénos (fin de sciage) de bois ;
– Et ajouter du bois déchiquetés gros calibre pour assurer l’infiltration de l’eau de pluie et la terre végétale.

Ce défi a demandé un gros travail de mise en place, mais le nous sommes très fiers du résultat qui permet une valorisation de l’ensemble avec un embellissement du lieu.

Jugez par vous-même ! 😉

L’arrivée des poules au Jardin !

Le printemps à amené de nouveaux occupants au Jardin !
Un poulailler accueille désormais 14 poules et 1 coq.
Ils se sont bien acclimatés à leur nouvelle maison et font la joie des enfants !
Et grâce à eux, nous récoltons 8 à 9 œufs frais par jour.

JardinPoules_2JardinPoules_1

La pompe bélier

Cette pompe a été inventée par Montgolfier en 1783 pour alimenter les jardins de Versailles.

Comment cela fonctionne ?
–> Une source alimente une réserve d’eau qui elle même donne la force  nécessaire à la pompe bélier pour remonter l’eau sur 180 m de long et environ 20 m de dénivelé.

Résultat
–> 1000 litres d’eau par jour en moyenne que nous stockons dans des cuves en béton pour avoir un PH neutre.
Depuis ces cuves, des tuyaux repartent dans différents endroits stratégiques du jardin pour l’arrosage.